La recherche scientifique et la rédaction médicale de nos jours se sont imposées comme activités
obligatoires pour tout médecin voulant suivre une carrière hospitalo-universitaire. Or, dans les écoles de
médecine, notamment en Afrique, les programmes de formation initiale de base aboutissant à l’obtention
du diplôme de docteur en médecine ne prévoyaient pas dans un passé récent les cours de méthodologie
de la recherche et de rédaction médicale [1].
Cependant, à la fin de cette formation initiale de base, les étudiants en sciences de la santé sont
contraints à réaliser un travail de recherche en vue de la soutenance d’une thèse ou d’un mémoire. C’est
à cette étape du travail de recherche et au moment de la soutenance publique des résultats de son travail
que le manque de connaissances en méthodologie de la recherche et en rédaction médicale est constaté
par l’étudiant lui-même et ses maitres encadreurs et membres du jury.
Plus tard, l’ex-étudiant en sciences de la santé, devenu docteur, spécialiste dans une discipline médicale
postulant au recrutement à l’université devra fournir dans son dossier de candidature au moins une à deux
publications scientifiques. Il en est de même pour l’avancement à différents grades après le recrutement
à l’université : assistant, maître-assistant, maître de conférences agrégé, professeur… [2].
Ainsi, l’ex-étudiant en sciences de la santé, devenu enseignant à l’université est contraint à réaliser
régulièrement des travaux de recherche et à publier ses résultats dans des revues scientifiques où la
sélection des articles publiables est rigoureuse [3]. Au fil du temps, le manque de pré-requis dans la
conduite des travaux de recherche et en rédaction médicale est à l’origine des difficultés à publier des
articles de bonne qualité et du retard de promotion de beaucoup d’enseignants-chercheurs africains.
Partant de ce constat, nous avons jugé nécessaire de réaliser ce travail de synthèse en introduisant
quelques notions nouvelles dans la composition d’un protocole de recherche. Le but de notre propos est
de rappeler aux chercheurs la démarche à suivre pour rédiger un bon protocole de recherche encore
appelé projet de recherche.

1 Comment found

    User
    Emmanuel ATODJINOU
    Répondre

    Une étude réussie est le résultat d’une méthodologie bien élaborée.

    Merci beaucoup pour ce travail de qualité.

    Longue vie à INACES

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *